Les Actualités

Condoms, dentiers et vibrateurs dans les eaux usées

Rien de ce qui est jeté ne disparaît comme par enchantement. C’est le message de sensibilisation que lance la Ville de Gatineau à ses citoyens, qui sont encore très nombreux à considérer les éviers et les toilettes comme de véritables poubelles. Les détritus qui s’y retrouvent ont de quoi étonner…. et donner des haut-le-coeur.

Lors d’une visite dans les coulisses des opérations de l’usine de traitement des eaux usées sise sur la rue Notre-Dame, mercredi, les médias ont pu découvrir à quel point les détritus – condoms, lingettes pour bébés, tampons, peinture et graisse alimentaire, pour ne nommer que ceux-là – ont des répercussions notables sur le réseau d’épuration. Ces installations qui datent de 35 ans traitent les eaux des secteurs Aylmer, Gatineau et Hull, où résident au-delà de 90 % de la population.

Dans le cadre d’une campagne intitulée Aucune magie là-dedans !, la Ville rappelle à la population qu’il est interdit de jeter de tels déchets dans les eaux usées. Ceux-ci se rassemblent au bout du processus en d’immenses mottes qui doivent être systématiquement retirées car ils occasionnent régulièrement une obstruction du réseau. Bon an mal an, pas moins de 200 tonnes métriques de ces amas de détritus à l’odeur nauséabonde et à l’allure répugnante sont recueillies par les cols bleus de l’usine.

Read more…

Most Popular

To Top